Language:

Baker McKenzie a conseillé le groupe Children Worldwide Fashion (CWF) pour son offre de reprise partielle en plan de cession des activités du groupe Kidiliz, en redressement judiciaire. L’objectif de cette opération était la reprise par le groupe CWF de l'activité licences avec les marques Kenzo et Paul Smith, afin de de créer des synergies commerciales et d’assurer la pérennité des activités reprises.

Par jugement du 23 novembre 2020, le Tribunal de commerce de Paris a prononcé la cession partielle des actifs du groupe Kidiliz au profit notamment  du groupe CWF et des sociétés IdKids, Vincenzo Zucchi et Hanes France. Le prix de cession total s’élève à 3,8 millions d’euros. 

Leader européen du marché haut de gamme de la mode pour enfants, le groupe CWF conçoit et produit près de 55 nouvelles collections par an pour 12 marques, dont 3 en propre, et distribue ses pièces à travers 2500 points de vente pour un chiffre d’affaires total de 160 millions d’euros. 

Pour mener cette opération, l'équipe Baker McKenzie était composée d’Hector Arroyo, Partner, Antoine Santoni et Martin Noire, collaborateurs, sur les problématiques de restructuring, Léna Sersiron, associée, Elodie Massin, Counsel, Romain Travade, collaborateur senior et Laurianne Coq, collaboratrice, sur les sujets contrats et concurrence, Jérémie Paubel, Partner et Eric de Laboulaye, collaborateur, concernant le volet social, Nathalie Marchand, Partner, et Audrey Bovie, collaboratrice, pour les questions relatives à la propriété intellectuelle, Fabrice Varandas, Counsel, Kelly Ruster et Raphaëlle Cayla, collaboratrices, pour les sujets immobiliers et enfin Magalie Dansac Le Clerc, Partner, et Bérénice de Wailly, collaboratrice, sur les aspects IT.

Le groupe Kidiliz était accompagné par ses administrateurs judiciaires, les études Solve (Florent Hunsinger et Alexandra Bouton) et Thévenot Partners (Aurélia Perdereau et Pierre Launay) et par ses mandataires judiciaires, les études MJA (Julia Ruth) et BTSG2 (Antoine Barti).

Le groupe Kidiliz était conseillé sur les aspects juridiques par le cabinet Clifford Chance (Delphine Caramalli, Marie Crumière et Louis Nerson), sur le plan financier par KPMG (Barema Bocoum et Stéphanie Durand) et en matière sociale par le cabinet GM Associés (Etienne Masson).

Le repreneur IdKids était conseillé par le cabinet GKA (Gilles Grinal).

Le repreneur Vincenzo Zucchi était accompagné par T&A Associés (Laurent Azoulai et Camille Grangier)

Le repreneur Hanes France était accompagnée par le cabinet Veil Jourde (Nassim Ghalimi et Mathilde Roussseau).

Explore Our Newsroom